Les causes et les facteurs de risques de la sciatique

Vous ressentez une douleur aigue qui part de la fesse et descend le long de la jambe ? C’est sûrement la sciatique. La douleur peut survenir telle une décharge électrique, ou être légère, mais constante. Elle est habituellement accentuée en position assise, à la toux et à l’effort, et est soulagée en position couchée. En outre, elle peut se manifester comme des fourmillements, un engourdissement et une faiblesse musculaire dans certaines zones de la jambe et du pied atteints. La douleur est parfois constante, sinon soudaine. La pression exercée sur le nerf sciatique a des causes diverses, certaines graves et d’autres bénignes. Les facteurs favorisants sont aussi nombreux.

Les causes de la sciatique

  • D’une part les causes les plus graves comme :

Le plus souvent, une hernie discale est la cause de la sciatique. La douleur est due à la compression de l’une ou l’autre des 5 racines du nerf sciatique associée à son inflammation. Il y a aussi la maladie des os, comme l’ostéoporose ou l’arthrose, qui peut également comprimer le nerf. Cette situation survient surtout chez des personnes âgées. En outre, un accident de la route, une fracture de la hanche, une chute ou autre situation qui entraîne un coup au dos peut également causer un dommage aux racines nerveuses.

Les malformations comme la maladie de Scheuermann, scoliose ou déformation de la colonne vertébrale peuvent aussi provoquer la sciatique.

On peut citer également la complication après une intervention chirurgicale ou des piqures dans la fesse, ou encore une tumeur ou un caillot sanguin, à proximité du nerf.

Dans des cas plus rares, une infection comme la méningite ou une tumeur de la moelle épinière, peuvent attaquer les nerfs sciatiques.

  • D’autre part les causes bénignes comme

Soulever des articles lourds, surtout si porter des objets lourds fait partie du quotidien. Ou encore rester assis pendant une longue période provoque aussi le risque de développer une sciatique. La mauvaise posture aussi peut entrainer la sciatique. Dormir sur un matelas très mou est un matelas inadapté pour le dos, et pour cela peut causer la sciatique. Sans oublier le port du talon haut, celui-ci est peut-être excellent pour la silhouette, mais mauvais pour le dos.

Dans le cas des femmes enceintes, le poids du ventre et les modifications hormonales peuvent  aussi entraîner une douleur intense au niveau du nerf sciatique.

Les facteurs de risques de la sciatique

Les causes bénignes de la sciatique comme le port régulier d’objets lourds, le fait de soulever de gros poids sans positionner correctement le dos et la colonne lombaire, ou la mauvaise posture au quotidien, le port souvent d’un talent haut sont tous déjà des facteurs de risque de la sciatique.

A part cela, l’arthrose lombaire est assez courante comme facteurs de risque de la sciatique. Les cartilages des articulations des vertèbres lombaires situées en bas du dos s’usent, et entraîne des douleurs et diminue la fluidité des mouvements.

En outre il existe d’une part des populations à risque, et d’autre part, des facteurs de risque indépendants de l’état de santé de la personne. Ainsi, chez les personnes à risque on retrouve les personnes en surpoids. Le surpoids et l’obésité entrainent aussi la sciatique. En effet, les  personnes en surpoids sont plus vulnérables à la sciatique, car elles portent souvent des charges corporelles plus lourdes. Ces charges alourdissent davantage le corps. Une personne diabétique aussi est exposée à un cas de sciatique, étant donné que l’obésité entraine le diabète.

En dehors de ça, quelques habitudes de vie et quelques évènements peuvent favoriser l’apparition de la sciatique comme l’absence ou le manque d’échauffements chez les sportifs, les professionnels notamment. Quant aux sédentaires, le développement d’une sciatique est lié à une position statique ou de mauvaises positions. Car le dos se cambre au lieu d’être droit.

Bref, toutes les activités provoquant une force de pression ou de torsion intenses au niveau du bas du dos ou au niveau des vertèbres lombaires sont susceptibles de provoquer l’apparition d’une sciatique. D’autres causes peuvent aussi expliquer la sciatique, comme : blocage du bassin ; mauvais mouvements de rotation ou torsions ; mauvaise inclinaison vers l’avant ; tension sur les muscles, due à une fonction nerveuse perturbée; une différence de longueur des jambes ; une inflammation au niveau de l’articulation.

 

En médecine, la sciatique est dénommée névralgie sciatique ou sciatalgie. Elle est provoquée par une compression sur le nerf sciatique. La sciatique est caractérisée par une vive douleur qui se propage le long du nerf sciatique irradiant dans les fesses et à l’arrière de la jambe, jusqu’au pied. La cause de cette compression est une perte de la structure du disque intervertébral. Cela peut être dû à divers facteurs. Les origines de la sciatique peuvent être graves et peuvent être superficielles. Dans la majorité des cas, il suffit de faire de petits changements au quotidien et de faire attention aux évènements qui surgissent.